Le Mans sous l'orage

Publié le 19 Mai 2022

Cet automne, au salon du Mans (cet instant des promesses et des pleurs à la gare), on avait fomenté que je reviendrais dès le printemps. Il s’agissait d’intervenir dans le lycée de Nora, puis de signer à Récréalivres. Entre temps, la guerre et tout ce qu’on sait. Plus intime : la librairie est en redressement, et dans le lycée avoisinant, un élève s’est suicidé. Hier, malgré ça, j’étais au Mans. Il faisait 30°C, la ville et sa laideur métallique flambaient. C’est fou, chaque chose qu’on entreprend, en ce moment, a des allures d’apocalypse. Qu’à cela ne tienne, rions plus fort et buvons plus de vin. Pour ma part, j’ai partagé un orage avec Nora, une lectrice m’a reconnue dans le train (grosse hype), et j’ai conquis le cœur de Gwendal grâce à un raton laveur en peluche.

Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage

Surtout, j’ai eu la meilleure idée ever : faire circuler mon appareil photo dans la classe, pendant l’intervention scolaire. On saluera Jules et Evan pour leurs muscles en écorce. Merci à tous 💗

Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage
Le Mans sous l'orage

Rédigé par Joanne

Publié dans #Événement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article