Derniers projets à Grenoble

Publié le 14 Mars 2020

2020 sera chargé pour moi. Sortie de PLS en février, puis de Orageuse en juin. Déménagement à l'autre bout de la France surtout (indice : caramel au beurre salé sur des crêpes). Mais avant de partir, il fallait que je fasse mes adieux à Grenoble, des adieux qui signifient quelque chose.

Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble

Et donc finir là où tout a commencé.

Oh, cet event. Qu'est-ce que c'était bien ! En vrai, c'est le modèle parfait : une conférence animée par des étudiants pleins de vitamines, puis une séance de dédicaces (et de l'alcool avec les amis après, mais ça, ça ne vous regarde qu'à moitié). Alors merci, une fois de plus, pour ces après-midis d'échanges et d'intelligence qui électrisent et donnent du sens à ce qu'on fait. 

Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble

Et ensuite, une première : les ateliers d'écriture.

Ça a commencé à Voiron. J'étais full de Chartreuse, et cette femme merveilleuse, Dominique Osmont, a croisé ma route. Vous savez comment on est, avec l’œil brillant et l'haleine chargé, on tombe vite amoureux. Mais on reste assez lucide pour savoir quand ça va durer ou pas. Avec Dominique donc, le coup de foudre s'est poursuivi post-Chartreuse. Ayant toujours été intéressée par les ateliers d'écriture (et devant plus ou moins en mener lors des rencontres scolaires - en impro totale d'ailleurs), j'ai donc assisté en janvier à un atelier co-animé avec Yann Rambaud, un auteur/artiste que j'adore. Et puis... on s'est lancées. Elle et moi. Là, vite, avant que je parte, pourquoi ne pas bosser ensemble ? Une des meilleures décisions ever...

Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble
Derniers projets à Grenoble

Dans un lycée voironnais avec mes chères Terminales ASSP, on a donc discuté parfums, angoisses et liberté, on a ri, lu, réfléchi, j’ai écrit au tableau (le bruit de la craie, ce kiffe), on a envoyé le Coranavirus se faire foutre et c’était un vendredi 13. Je m'estime chanceuse. & vous m'avez emplie de love, beaucoup. Alors voilà, bye Grenoble, et un merci ému pour tout 💜

Rédigé par Joanne

Publié dans #Événement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article