Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes cheveux passent au Bio

Publié le par Joanne

Mes cheveux passent au Bio

Voilà le printemps ! Les filles rivalisent de bonnes résolutions, font griller leurs calories au soleil et préparent leur capital beauté pour l'été, et moi je trépigne. La gym, ce n'est pas mon truc. J'aime trop Mcdo pour troquer mes burgers préférés contre du jus de radis allégé. J'ai pas l'intention d'arrêter de fumer (si en fait) pour offrir à ma peau un régime santé. POURTANT, l'effervescence ambiante me contamine, et il faut que je trouve un champ d'action, puis... quand on attend les réponses d'éditeurs, on s'ennuie ferme. Alors une fois n'est pas coutume, ce sont mes cheveux qui trinquent.

"Fuck you right back, Joanne!", qu'ils pensent.

"Fuck you right back, Joanne!", qu'ils pensent.

Oui mais non, cette fois c'est différent, je ne vais ni les malmener, ni les décolorer, ni les pinker, ni leur faire subir mille dommages issus de lubies hystériques. Non, je vais leur donner la possibilité de faire le point, de revenir à leur état naturel de hippie, de prendre des vacances quoi... Tout a commencé il y a une semaine, quand l'envie m'est venue de les couper. J'avais l'intention de les égaliser un peu pour faire disparaître les relents de "coupe" plongeante dont ils étaient victime, et prise de frénésie, bah j'ai coupé une dizaine de centimètre. CHAGRIN... Je suis passé de ça :

Mes cheveux passent au Bio

à ça :

Mes cheveux passent au Bio

Alors qu'on ne vienne pas me dire qu'il n'y a pas de différence, moi je les ai vus, ces bouts de cheveux inertes, chuter sur le sol. Place au deuil. Le déni, d'abord. Queue de cheval et oubli. La colère ensuite. Quelle conne, viens ici Monsieur J, que je te coupe les cheveux à toi aussi. La dépression, finalement. Ouin, hinwin, chagrin. Et puis on se remet, on se dit que ça va repousser, on voit la vérité en face (c'est de fourches dont je me suis amputée, pas de cheveux à proprement parler) et on trouve sa nouvelle coupe plutôt wavy et belle gosse. En wannabe auteure qui s'ennuie royalement (voir plus haut), et poussée par vos tribulations esthétiques sur Facebook, j'ai alors commencé à arpenter de façon systématique et boulimique les blogs de meufs qui se kiffent la tignasse. J'ai lu beaucoup de bêtises, j'ai bavé sur moult photos, et j'ai découvert une tendance pour le bio-parce-que-le-chimique-c'est-de-la-vieille-merde.

J'explique :

- Dans le shampoing, on trouve des sulfates, ça décape et irrite le cuir chevelu, qui du coup se défend comme il peut : en graissant.

- Dans les après shampoings/masques/soins se planque du silicone, ça cache la misère pour abîmer et étouffer, à long terme, le cheveu (un peu comme le fond de teint sur la peau).

- Le silicone, glué autour du cheveu, empêche les vrais soins de passer. Donc quand on essaie de faire un masque, par exemple, les actifs restent à la porte. C'est comme mettre de la pommade par dessus un pansement.

En résumé, avec tous les produits bourrés de ces saloperies, les cheveux sont de plus en plus pourris. Surtout qu'en plus on les lisse/sèche/colore. Donc on achète de plus en plus de produits... qui nous pourrissent les cheveux. ILLUMINATION ! J'ai bazardé tous mes cosmétoxics (près de 30 euros à la poubelle, ça fait mal, mais une révélation est une révélation), et pleine de volonté, j'ai acheté de nouveaux produits :

Mes cheveux passent au Bio

Soyons clairs, c'est aussi folichon qu'un bol de nouilles, et niveau prix, c'est coûteux comme L'Oréal et Cie... mais j'y crois. Ma nouvelle routine capillaire ressemble à ça :

- Application d'une crème de soin sans rinçage tous les jours, suivi d'un brossage long de toute la tignasse avec une brosse en poil de mammouth cendré, parce que les brosses en plastique c'est le diable.

- Bain d'huile visqueuse (à laisser poser toute la nuit) une fois par semaine, suivi d'un shampoing bio qui fait des nœuds, suivi d'un après shampoing à l'avoine qui ne les démêle pas.

- Rinçage à l'eau uniquement, entre les shampoings normaux, parce que trop se laver les cheveux, ça empêche le sébum de se répartir sur les longueurs, et donc elles se dessèchent.

- Shampoing sec de temps en temps, quand je dois voir vos tronches en ville ou me montrer, parce que le bio-et-tout, c'est bien, mais le look clodo, moins.

VOILA !

Parait que quand on commence ce genre de régime naturel, nos cheveux sont tout moches pendant de longues semaines, parce qu'ils expulsent les résidus de produits chimiques dont ils étaient gorgés, et parce que sans silicones pour les gainer/lisser/faire briller, ils montrent leur vrai visage : celui d'une matière agressée depuis une dizaine d'années par les colorations/fer à lisser/merdes industrielles etc. Pour ma part, au bout de quelques jours de traitement Bio, ils sont doux, brillants, et j'ignore si mon deuil récent m'amène à délirer, mais j'aperçois déjà près d'1cm de racine brune (dernière couleur il y a environ 2 semaines), donc je crois qu'ils poussent plus vite qu'avant (bon, vu que je les ai débarrassés de leurs longueurs abîmées, c'est peut-être dû à un état général de santé plutôt qu'à mes nouveaux produits hippies, à voir.) En bref, je pense que ce changement d'habitudes risque d'être compliqué, je redoute la phase reloue de transition, mais pour l'instant je suis confiante et prête à faire preuve de patience pour voir les résultats. À DANS UN MOIS, TAS DE MEUFS !

***

Fin du premier mois : Monsieur J a été converti, de nouveaux produits ont été achetés.

Mes cheveux passent au Bio

Alors, le bilan ?

J'veux pas faire GENRE la meuf elle est subjuguée, mais quand même, les machins bio, c'est MAGIQUE. Certes, il faut s'habituer aux odeurs, parce que s'il y a des après shampoings trop classes à la rose, ben y'a aussi l'huile de ricin ou les machins à l'avoine, et ils puent leurs morts, très fort. A part ça se pose le problème du gras : les huiles végétales, c'est cool, mais quand on débute, on ne sait ni les appliquer, ni les rincer, donc bonjour la race capillaire... Après quelques semaines, j'ai pris le coup de main, et je dois dire que les résultats sont là : mes tifs sont chouettes, en bonne santé, pas de fourches à l'horizon, peu de nœuds, et quand il y en a, la brosse en poils de sanglier en vient à bout, tout en douceur. Je me les lave tous les 5/6 jours, ce qui est plutôt cool par rapport à avant, et entre 2 shampoings, un rinçage à l'eau suffit pour donner un coup de frais. Ils sont souples, volume-powa, bref, c'est le BIG LOVE. Mais surtout, SURTOUT, ils poussent à une vitesse folle. Fulgurante. Fascinante. Pfiouuuu.

La preuve en images ? Pas de soucis, j'adore faire des montages tout bidons.

La clé de sol est un bon repère pour se rendre compte de la pousse.

La clé de sol est un bon repère pour se rendre compte de la pousse.

Pour moi dont la longueur stagnait depuis des années à cause de l'état de décrépitude des pointes, j'en reviens pas. Je ne retournerais au chimique pour rien au monde. Mon hystérie m'a même amenée à commander de nouveaux produits dont les bio fans font l'éloge (gamme Desert essence, beurre de karité, lait de coco...) et je ne m'arrêterai que lorsque mes cheveux traîneront par terre. Trêve de bêtises, tout ça pour dire que je suis réellement conquise. Une mise en garde cependant, pour celles qui voudraient se lancer : le naturel, ça peut rendre les cheveux "moches", dans le sens où, sans silicones et autres, ils apparaissent tels qu'ils sont. Si votre tignasse est ravagée, il n'y aura plus rien pour la maquiller, donc oui, elle sera immonde. Mais ce n'est pas la faute du naturel, ça vient du chimique qui vous l'a abîmée en premier lieu. Pour ma part, l'ayant coupée avant la transition, je n'ai pas trop à me plaindre. Je redécouvre même (un poil) les ondulations de mon enfance, donc je suis aux anges...

Mes cheveux passent au Bio

(Certes, la coloration rose, c'est pas très bio... Mais c'est une couleur semi-permanente, c'est moins grave. Et personne n'est parfait, pas même moi, c'est dire !)

***

BILAN APRÈS 6 MOIS !

Cet article étant vachement sollicité, j'ai décidé de faire un bio-bilan au bout de six mois de hippie style : il y a du bien, du moins bien, et des percées miraculeuses...

Niveau pousse, mes cheveux grandissent à vive allure, cependant leur longueur stagne sous la clé de sol à cause de mes taillages de pointes intempestifs. Je m'explique : certes, ça me démange d'avoir la capillarité qui me chatouille les fesses, mais l'idée reste d'obtenir une chevelure en bonne santé plutôt qu'imposante. Aussi je coupe un cm tous les deux mois, afin de rattraper mes années de dégradé et toute la partie décolorée. Ça se rallonge, mais lentement. Chiant ! Niveau couleur, j'ai pris la décision d'arrêter le rose fin juillet, oui, ça me brise le cœur, mais malgré le fait que la coloration utilisée ne soit que semi-permanente, j’observais après chaque teinture que mes cheveux étaient desséchés, des fourches apparaissaient, et j'ai bien été obligée d'admettre que tout cela était contre productif... Adieu le rose donc, et bonjour le henné. Je vais tenter la mixture démoniaque courant septembre. J'ai peur d'empester l'épinard et d'avoir des reflets orange... mais puisque le henné est un soin excellent, je me lancerai dans cette aventure boueuse crinière au vent - et appareil photo en main.

Enfin, niveau produit, le passage au naturel a été fort chaotique : j'ai fait des erreurs, j'ai tâtonné, j'ai voulu tout essayé, et parfois j'aurais dû m'abstenir. Les erreurs de débutante sont nombreuses, la première étant de se faire avoir par le greenwashing, dont les produits Klorane sont incontestablement les champions. Le greenwashing c'est un produit au packaging épuré, dans les tons verts et blancs, qui promet un soin bio et naturel, et est en fait truffé des mêmes saletés que les cosmétiques chimiques. Attention donc à bien lire les étiquettes et à décrypter ce que l'on achète. Je vous conseillerais de vous méfier des marques vendues en parapharmacie, par exemple.

La seconde erreur, qui n'en est pas vraiment une, c'est le tâtonnement. Le passage au bio, c'est comme Narnia : on se jette à cœur perdu dans ce monde inexploré et on veut tout, tout de suite. Il existe des trucs tellement tentants (huile aux fruits de la passion ou beurre de cacao), qu'il est trop dur de résister ! Si c'est une phase nécessaire, puisque les différents tests permettent d'établir ce qui nous convient ou non, elle peut être dangereuse quand poussée à l'excès. Pour ma part, dans ma hâte à dénicher LE produit d'enfer qui allait m'illuminer la touffe, j'ai tartiné aveuglement cette dernière de tout et n'importe quoi, résultat, mes cheveux ont saturé. Trop de soin tue le soin, ils en ont eu marre et se sont faits plats, ternes, gras, la cata quoi ! Dans ce cas, il faut les laisser tranquilles et s'armer de patience avant de reprendre les essais.

Aujourd'hui, je pense avoir fait le tour de cette phase "je me cherche", et ma routine capillaire, bien que changeante, est enfin déterminée. La voici donc, livrée pour vous :

Oui, j'me fais plaisir, et alors ?

Oui, j'me fais plaisir, et alors ?

Shampoings et AS : Niveau Shampoing et démêlant, j'ai été conquise par la marque Dessert Essence, pas 100% clean pour certains, topissimes pour d'autres, moi, elle me convient. Tant et si bien qu'en plus de celle à la noix de coco, j'ai commandé la gamme framboise. Je conseille également la gamme Lavera à la rose, et Melvita. 

Huiles essentielles : quelques gouttes dans les masques parfument et enrichissent le soin. J'adore celles de Citron (active la pousse), Tea Tree (assainit), Ylang Ylang.

Agents nourrissants : par "nourrissant" il faut comprendre "gras". Il s'agit donc des huiles et beurres végétaux, à laisser poser en masque avant le shampoing, ou à appliquer en leave-in (avec la main légère). J'utilise de la coco (odeur à tomber), de l'avocat et du ricin (pousse). Pour réguler le sébum, les huiles de jojoba et de noisette sont efficaces. Pour discipliner les frisottis, l'huile de brocoli est vraiment géniale. 

Agents hydratants : mon préféré est l'Aloe Vera, c'est un multi usage indispensable qui n'alourdit pas, hydrate, fait briller, pousser, régule le sébum, bref, c'est THE produit à avoir et il se mélange avec tous les autres. Le lait de coco est aussi vraiment bien, il fait dégorger les couleurs et les produits chimiques, stimule la pousse, nourrit en plus d'hydrater, attention cependant, il est très gras. À utiliser en cure donc, pendant les vacances. On peut également s'hydrater les cheveux avec du miel et du yaourt.

VOILA ! Résultat du henné et conclusion à venir bientôt !

C'est à dire maintenant, le 23 septembre 2014.

J'ai fait, il y a dix jours de cela, une première coloration végétale Khadi, afin d'habituer mes cheveux au henné et de couvrir de façon progressive la partie décolorée. J'ai été bluffée : pas de tâche sur le crâne ni la faïence, des cheveux doux et faciles à démêler, une couleur sympa, pas trop prononcée, et des blondeurs transformées en un châtain miellé plus agréable. Aujourd'hui, j'ai refait un henné, le brun grenat de chez Aroma zone, pour obtenir un chocolat affirmé et uniformiser un peu l'ensemble.

Résultats ?

(Roulement de tambour...)

Mes cheveux passent au Bio

Et oui, mes cheveux sont plaisants à vivre et à regarder, alors je dis OUIIII au bio, une bonne fois pour toutes, et je vous invite à vous lancer vous aussi dans l'aventure...

***

EDIT du 01/07/2017 : non mais, vous vous rendez compte ? Ça fait TROIS ans, maintenant ! Ça vaut bien une petite photo, non ? Hein ? Histoire de... allez, je vais essayer de me mettre dans la même position que sur celle d'avant, et voguez galères :

Mes cheveux passent au Bio

Commenter cet article

Lucie 17/05/2015 08:38

Ça a l'air super,sur la dernière photo le haut de tes cheveux sont bien lisse

aleks 28/12/2014 23:43

Wow !!! Moi qui avait peur de me lancer dans le bio, même si je me tâte depuis un moment (marre des cheveux qui régraissent trop vite), tu m'as trop donné envie !!!
Je vais recopier les bonnes marques Bio (les vraies!!) et essayer. Est ce que tu en a de nouvelles ?

Merciiii

aleks 29/12/2014 20:45

Merci bien ! Je vais passer commande :D

Joanne 29/12/2014 09:35

Hey !

J'ai tenté Coslys, Melvita et Phyto (pas bien), le mieux reste définitivement Desert Essence et Lavera à mon goût. Voire carrément les produits maisons à réaliser sur Aroma Zone, mais je n'ose pas encore me lancer ;)

Celyaeza 14/12/2014 11:52

Wouah la beauté de tes cheveux je suis jalouse , quand tu dit qui pousse a une vitesse folle c'est combien environ ??

Coline 23/09/2014 17:38

Ou sinon, t'as ça : http://antigonexxi.com/2013/10/23/le-jour-ou-jai-arrete-de-me-laver-les-cheveux/

max 26/05/2014 15:43

petite remarque, Klorane c'est tout sauf bio, marque à la pointe du greenwashing, c'est du toxique déguisé en sain, se doit d'être à la même place que l'oréal et autres: dans la poubelle

Joanne 26/05/2014 16:55

Indeed !
D'où l'achat des nouveaux produits...