Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cynisme 2.0

Publié le par Joanne

Cynisme 2.0

Aujourd'hui, j'ai envie de gueuler.

Un blog, ça sert aussi à ça, poil au nez (hoho). J'aimerais écrire quelque chose d'enlevé mais profond, caustique et pas trop con, mais non, j'ai les idées bilieuses et la vanne macérée, alors au diable les J'ACCUSE, et bienvenue aux... JE DIS MERDE !

JE DIS MERDE aux statuts Facebook de prépubères véneres qui nous expriment, avec des mots hautement insipides, leur haine contre la société, les gens, le style, les conventions. Je leur dis merde parce que souvent, le seul tourment de ces mecs-là, c'est une paire de parents bienveillants dont ils feraient bien de s'éloigner un brin. Je leur dis merde parce qu'ils ont vingt-cinq balais et que leur besoin de reconnaissance mal balancé n'est pas une prise de position, mais une excuse pour nous faire chier.

JE DIS MERDE aux snobinards hypocrites qui abhorrent Facebook, leur époque, le Mainstream. Je leur dis merde parce que ces cons-là possèdent eux aussi leur compte Facebook et y passent de longues heures à se branler l'ego en épiant leurs camarades et en se berçant de l'idée que, putain, EUX ils sont véritablement différents. Je leur dis merde quand ils toisent d'un œil méchant mes tentatives de promo. J'aime ce que je fais, et j'aime qu'on m'aime. Il n'y a rien de honteux là-dedans, nous sommes tous pareils. À ça près que moi, je l'assume pleinement. Alors merde !

JE DIS MERDE aux vieux grincheux qui, bedaine au vent, sévissent sur Facebook, les forums, 9Gag, Youtube... partout en fait. Eux qui sont si blasés par l'espèce humaine, ses conflits d'intérêts, ses trolls, ses racontages de life et dérapages en tous genres. Je leur dis merde parce que leur lassitude ne les empêche pas d'attendre, bave et chips aux lèvres, tous lesdits dérapages afin d'en profiter pour nous faire sentir à quel point ils sont au-dessus de la mêlée en s'y mêlant avec des GIF pas drôles. Je leur dis merde parce qu'ils me débectent avec leurs fesses surdimensionnées, vautrées dans de gluants fauteuils, et à leurs yeux désabusés, rivés sur leur PC, toute la journée.

Et bien évidemment, je dis merde aux greluches qui publient 194 photos identiques, à quelques mèches de cheveux près. Je dis merde aux connards qui s'auto likent. Je dis merde aux invitations à des jeux pourraves. Je dis merdes aux dragueurs dégueulasses qui confondent Facebook et Meetic. Je dis merde aux dépressives à la recherche d'attention virtuelle. Je dis merde à 1 like = 1 cancer en prison. Je dis merde aux pétitions. Et surtout, je dis merde aux relous qui disent merde à d'autres relous.

Ma tête quand j'ai compté le nombre de "merdes" dans cet article :

(Par ailleurs, aucun étron n'a été maltraité durant sa rédaction.)

(Par ailleurs, aucun étron n'a été maltraité durant sa rédaction.)

Si toi aussi, tu veux me dire merde (21)... non. Tu n'en as pas envie, parce que tu me trouves cool, et tu as bien raison. Bisous mon cher petit Mignon.

Commenter cet article